Mardis d'UNÎMES 2010-2011

Tchernobyl, Fukushima et après ?

Le professeur Joël Lancelot de l’Université de Nîmes est à l’origine du Groupement National de Recherche TRASSE (Transferts des Radionucléides dans le Sol, le Sous-sol et vers les Ecosystèmes), qu’il dirige depuis 2008 et qui fédère 25 équipes de recherche du CNRS, de l’IRSN, des Universités et des Grandes Ecoles. Les recherches menées par TRASSE conduisent depuis 4 ans une partie de ces équipes dans la zone d’exclusion de Tchernobyl à 2,5 km du réacteur N°4 accidenté le 26 avril 1986.

Dans une première partie de la conférence, une analyse comparée sera faite des causes et des conséquences sur le court, le moyen et le long terme des accidents nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima.

La seconde partie sera ciblée sur 3 points :

- l’émergence de nouveaux risques dus à la radioactivité à Tchernobyl,

- la bulle médiatique irrationnelle en France du passage du nuage de Fukushima,

- le retour d’expérience de Fukushima pour les réacteurs nucléaires en France.

 

Tchernobyl, Fukushima et après ?
par Joël Lancelot,

professeur à l’université de Nîmes,
directeur du GNR TRASSE CNRS-IRSN
Mardi 24 mai 2011 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre

Publié le

Développement durable : comportements, médias et publicité

 

Connaître l’attitude éco-responsable que nous devrions tous adopter et la mettre en pratique sont deux notions bien distinctes. A l’occasion de la semaine du développement durable, Enric Pol viendra nous exposer le rôle des médias, qui forment nos représentations sociales et notre éducation à l’environnement, ainsi que l’impact qu’ont les publicités sur nos comportements. Au cours de la prochaine conférence des Mardis d’UNÎMES, il développera les stratégies spécifiques à adopter pour favoriser des comportements éco-citoyens et illustrera ses propos d’exemples appliqués à la gestion environnementale.

Enric Pol est professeur de Psychologie sociale appliquée et environnementale à l’université de Barcelone. Il est l’auteur de nombreux travaux de recherche sur le sujet depuis 1998. Il a notamment collaboré avec Gabriel Moser, considéré comme le fondateur de la discipline.

Développement durable : Comportement, médias et publicité
Par Enric Pol
Mardi 5 avril 2011 à 18h
Amphi A1 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre

Publié le

L'école maternelle pour quoi faire?

Quand l’école maternelle entre à l’université

Quelle est dans notre société la place de l’école maternelle, entre garderie, pré-CP et chambre d’enregistrement des inégalités socio-culturelles ? L’université se penchera l’espace de quelques heures sur la toute première étape de l’enseignement en France. Les mardis d’UNÎMES donneront la parole à Françoise Demougin qui reviendra sur les fondements de ces premières années d’apprentissage et les débats qui l’entourent : le paradoxe d’une école maternelle publique à la fois vantée, enviée, mais aussi suspectée voire décriée; les clichés qui l’accompagnent, sans qu’on parvienne vraiment à en dessiner les entours et les contours.

Françoise Demougin, auteure de plusieurs travaux sur ce thème, nous amènera à identifier clairement les enjeux et les réalités de l’école maternelle, à mieux la « discerner », à la sortir de ses contradictions insolubles et de ses errements pédagogiques, de ses fantasmes idéologiques. Professeure des universités à l’IUFM-Montpellier 2 en Sciences du langage/ Langue et littérature française, Françoise Demougin, a, au cours de sa carrière, étudié les apprentissages culturels et l’enseignement de la langue dans le système scolaire français.

L’école maternelle pour quoi faire ?
Par Françoise Demougin, Professeure à l'Université Montpellier 2
Mardi 15 février 2011 à 18h
Amphi A1 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre


Publié le

Autisme, psychose infantile et médiations thérapeutiques

 

La peinture, le modelage ou encore les jeux d'eau sont autant d'activités thérapeutiques par lesquelles les enfants psychotiques renouent avec leur entourage. Au travers du jeu et de la mobilisation de tous ses sens - vue, toucher, odorat notamment, l'enfant pourra alors établir petit à petit une distanciation entre ce qu'il imagine et la réalité. S'entrouvre alors pour ces jeunes patients la possibilité de hiérarchiser leurs émotions et de développer leur relation aux autres.

Anne Brun, psychologue clinicienne, professeur de psychopathologie clinique à l'université Lyon II et directrice du Centre de Recherche en Psychopathologie et en Psychologie clinique (CRPPC) croisera à l'occasion du mardi d'UNÎMES de janvier ses observations cliniques avec l'œuvre graphique de l'écrivain Henri Michaux pour comprendre ces pathologies infantiles et leurs évolutions.


Autisme, psychose infantile et médiations thérapeutiques
par Anne Brun
Mardi 25 janvier 2011 à 18h
amphi A1 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre

Publié le

Les facettes multiples de la crise économique par Ramon TORTAJADA

 

Les crises économiques constituent une opportunité pour les économistes ! Lorsque la crise ne se manifeste pas "on" se demande à quoi peuvent servir les économistes, d'ailleurs "on" appelle économistes les commentateurs de l'évolution des cours à la Bourse.Mais si la crise économique est là avec son cortège de faillites et l'envolée du chômage, "on" les sollicite, "on" leur demande des avis, des solutions d'urgence.Or, trois caractéristiques distinguent la crise économique des autres sortes de crises : sociale ou politique. La crise économique vient toujours de loin, ses effets sont toujours immédiats et brutaux, la reprise toujours lente et jamais spontanée. D'autant plus que les décisions, prises aujourd'hui par les acteurs de l'économie, dépendent dans une très large mesure de l'idée qu'ils se font de demain. Et qui peut dire de quoi sera fait demain ?

 

Les facettes multiples de la crise économique : le passé, le présent et l'avenir…

par Ramón TORTAJADA

Professeur Emérite en Sciences Economiques

Centre de recherche CREPPEM

Université de Grenoble

Ancien président de l'Association Charles Gide pour l'Étude de la Pensée Économique

le 7 décembre 2010 à 18h

Amphi A1 Site Vauban
Université de Nîmes

Publié le

La psychologie de l’enquête judiciaire

 

 

Il est d'usage, dans les milieux judiciaires comme journalistiques, de mettre en avant le manque de fiabilité des témoignages. Pourtant, depuis les travaux du psychologue Binet, au début du siècle dernier, on sait que le problème des témoignages n'est pas celui des témoins, mais plutôt celui des enquêteurs. C'est essentiellement la manière d'obtenir un témoignage qui va déterminer son caractère exhaustif et exact.

Jacques Py, qui travaille depuis une vingtaine d'années à construire des protocoles d'audition des témoins, a formé des centaines d'officiers de police et de juges à des techniques sophistiqués d'audition des témoins et victimes. Ces techniques, issues de la recherche en psychologie scientifique, concernent le rappel des faits, la description des criminels, leur identification, mais aussi la détection du mensonge.

 

 

La psychologie de l’enquête judiciaire : aider à résoudre les crimes et les délits

par Jacques PY

Professeur des Universités,Toulouse 2 Le Mirail

Laboratoire CNRS CLLE-LTC (UMR 5263)

le 16 novembre 2010 à 18h

Amphi A1 Site Vauban
Université de Nîmes

 

 

Entrée libre

Publié le

Le train de tous les records

 

La France possède un bijou de technologie, démonstration du savoir-faire et de la compétence industrielle française : le Train à Grande Vitesse. Ce transport de masse se distingue à plus d'un titre : plusieurs fois détenteur du record mondial de vitesse - non seulement ferroviaire mais également toutes catégories terrestre confondues, le TGV est aussi le moins polluant. Par ailleurs, l'informatique embarquée y est plus importante qu'à bord d'un Airbus. Unique au monde, cette technologie s’exporte aux quatre coins du globe.

 

Les pilotes de ces trains d'exception réalisant des exploits sont à peine une trentaine, triés sur le volet. A l’occasion du Forum Etudiants-Entreprises, l'université de Nîmes est donc honorée d'accueillir pour un Mardi d'UNÎMES exceptionnel Magali Biquet, une des deux conductrices de TGV et deux recordmen de vitesse sur rail : Eric Pieczak, dernier record mondial de vitesse sur rail  à 574,5km/h et  Augustin Burgarella – 306,37km/h, record de vitesse moyenne longue distance Calais-Marseille en 3h29. Ils nous exposeront les coulisses de leur métier et de celui de leurs équipes, détailleront la technique et l'environnement qui permettent de transporter sans encombre mille personnes toutes les trois minutes à la vitesse de décollage d'un Boeing 747.

 

 

Le train de tous les records : rencontre avec les conducteurs d'exception du TGV

avec Magali Biquet, Eric Pieczak et Augustin Burgarella,
le 12 octobre 2010 à 18h

Amphi A1 Site Vauban
Université de Nîmes


Entrée Libre

Publié le

Aux origines du droit international

 

C'est au juriste néerlandais du XVIIe siècle Grotius, qu'est attribuée la paternité du droit international, c'est-à-dire l'ensemble des règles régissant les relations entre les États. À défaut de " nations " au sens où nous l'entendons aujourd'hui, il est en effet difficile de parler d'un droit international avant cette époque. Pourtant, l'étude des textes médiévaux révèle qu?avant les États modernes, certaines villes, tout particulièrement en Italie du nord et dans le Midi de la France se sont comportées en microÉtats et ont posé, par leurs relations, les bases de ce qui deviendra le droit international.

 

 

Les Mardis d'UNÎMES

Aux origines du droit international :
les relations entre les villes médiévales ?

par Nicolas LEROY

Professeur d'Histoire du Droit Université de Nîmes
5 octobre 2010 à 18 h,

Amphi A1 Site Vauban

Université de Nîmes

 

Entrée Libre

 

Publié le