Mardis d'UNÎMES

Climat et énergie : l'atmosphère électrique du XXIème siècle

L'humanité a atteint un niveau de confort inégalé par rapport aux générations passées, au prix d'une consommation effrénée d'énergies. Pétrole, gaz et charbon sont devenus les moteurs de notre société. Cependant, de nombreuses questions se posent : Peut-on vivre dans un monde fini avec une consommation d'énergie toujours plus importante ? A-t-on encore devant nous "40 ans de pétrole" ? Les énergies renouvelables suffiront-elles ?… Par ailleurs, le réchauffement climatique se poursuit et un climat stable pour l'avenir semble peu à peu devenir hors de portée. Énergie et climat, voilà bien deux sujets sur lesquels on ne peut faire l'impasse pour tenter de comprendre ce que nous réserve, non pas l'avenir, mais demain matin.

Créée en 2007, l'association Avenir Climatique a pour but de contribuer à faire des enjeux énergétiques et climatiques une priorité nationale dans l'enseignement supérieur, et via les étudiants. Avenir Climatique propose entre autres des formations Bilan Carbone Campus afin d'aider les étudiants à mesurer et réduire l'impact carbone de leur campus.

 

Climat et énergie : l'atmosphère électrique du XXIème siècle

Conférence-débat dans le cadre de la semaine du développement durable

par Denis VERMAUT, membre de l'association Avenir Climatique et consultant au sein  d'un cabinet de conseil en stratégie carbone.

Mardi 2 avril 2013 à 18h

Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre

Publié le

Promenade vagabonde dans l’univers pictural : que cherche un peintre et comment ?

Le peintre, cherche à capter une image surgie de nulle part, ou plutôt de l’immatériel de la pensée, fait tout à la fois d’un mélange d’émotions et de réalités.

La création artistique est aussi une promenade amoureuse qui évolue avec ses craintes, ses doutes, ses hésitations, mais aussi ses joies, ses passions, ses espoirs. Des solutions provisoires bâties sur l’enthousiasme et les négations parsèment son parcours, fixent le temps, donc l’image.

Toute la démarche se nourrit de recherches, de jeux où supports, formes, couleurs et matières donnent le rythme, comme les pulsations de la vie.

Peindre c’est aussi chercher le regard des autres par de légères touches de séduction, parfois, derrière lesquelles se cache souvent la confrontation des sentiments.

 


Une exposition des œuvres de Bernard Davit  sera mise en place à la Bibliothèque Universitaire du  19 mars au 25 mars 2013. Elle sera ensuite disposée partiellement dans l’amphithéâtre, lieu de la conférence.



Promenade vagabonde dans l’univers pictural : que cherche un peintre et comment ?

par Bernard DAVIT, professeur d’arts plastiques, peintre

Mardi 26 mars 2013 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre

Publié le

La psychologie des groupes dans les environnements extrêmes : des bases polaires aux vols spatiaux

 

 

 

 

La conquête de l’espace prend aujourd'hui la direction de la planète Mars, vers laquelle les grandes agences spatiales préparent les futurs vols habités. Si les aspects techniques semblent relativement avancés, les grandes questions portent actuellement sur les possibilités d’adaptation des êtres humains pour ce type de missions de très longue durée, et en particulier du point de vue psychologique. Pour mieux connaître le fonctionnement d’un groupe en situation d’isolement et de confinement, Karine Weiss et Romain Charles ont travaillé sur différentes situations, allant des hivernages dans les stations polaires antarctiques aux simulations spatiales, dont la plus longue s’est déroulée à Moscou, avec le programme international « Mars500 », lors duquel six hommes ont vécu pendant 520 jours dans l’équivalent d’un habitacle spatial. Romain Charles faisait partie de l’équipage, et Karine Weiss y a dirigé un programme de psychologie visant à étudier plus particulièrement les réactions au stress.

 

 

La psychologie des groupes dans les environnements extrêmes :

des bases polaires aux vols spatiaux

par Karine WEISS, professeur de psychologie de l’université de Nîmes

et Romain CHARLES, ingénieur de bord pour la mission Mars 500

Mardi 19 février 2013 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Entrée Libre


Publié le

1er semestre 2012-2013

Conférences des mardis d'UNÎMES de septembre à décembre 2012

Publié le

Vivre ensemble dans les villes : diversité et mixité en question

L’aménagement et la régulation des territoires urbains du vivre ensemble constituent depuis longtemps un objectif des politiques publiques en France comme aux États-Unis. Si jusqu’aux années 2000, le problème restait circonscrit aux quartiers de relégation, désormais la diversification de la diversité (ethnique, sociale et culturelle) a gagné l’ensemble des espaces urbains et des villes et pose de nouveaux enjeux. Ceux-ci questionnent la nature et les formes de la ségrégation et de la fragmentation urbaine tout comme les rapports qu’entretiennent les individus issus de la diversité avec le pouvoir en ville.

De nouveaux défis apparaissent en termes éducatifs, résidentiels, culturels et politiques dans des villes marquées par l’éclatement des espaces et la généralisation d’injonctions à faire mixité, proximité ou encore citoyenneté.

A partir de travaux de recherche menés en France et aux Etats-Unis, le propos de cette conférence est d’interroger la capacité des villes à faire vivre ensemble loin des clichés sur la communautarisation ou le cosmopolitisme des villes. On fait l’hypothèse que nos villes de la diversité permettent l’apprentissage de la ville par ses citoyens ordinaires, ses exclus, ses minorités qui participent de façon croissante à la fabrique de la ville. Les mobilisations, les dynamiques sociales et culturelles dans « les quartiers » en France comme ailleurs, attestent d’une culture spécifique de la ville, de nouvelles identités politiques qui, mine de rien, sont en train de (re)faire la ville sous nos yeux.

 

Cette conférence est organisée en partenariat avec le Carré d'Art et la MGEN dans la cadre du cycle de conférences "Vivre ensemble".

 

Vivre ensemble dans les villes : diversité et mixité en question
par David Giband,

professeur en géographie et aménagement du territoire à l’université Via Domitia de Perpignan
Mardi 4 décembre 2012 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Publié le

Les familles nobles au Moyen-Âge, entre Occident et principauté de Morée (XIIIe-XVe siècle)

Évoquer la famille noble au Moyen Âge peut paraître dépaysant. La période elle-même, le Moyen Âge, en dehors des clichés romanesques et cinématographiques reste méconnue. Certes, les nobles y vivent dans des lieux fortifiés, châteaux ou maisons fortes plus modestes, se livrent à de nombreuses guerres et festoient entourés de leurs proches, mais leurs relations familiales sont moins connues.

C’est le lignage qui caractérise le mieux ces familles : une structure de parenté dans laquelle plusieurs générations se mêlent, où l’entraide et la solidarité font partie des devoirs, en dépit des tensions qui peuvent apparaître lors des choix matrimoniaux ou des successions.

Ce mode de vie que l’on retrouve dans un vaste Occident au XIIIe siècle va être importé par des chevaliers qui conquièrent une partie des Balkans, plus précisément le Péloponnèse où ils vont fonder la principauté de Morée. Ils vont s’y implanter et finalement reproduire ce qu’ils connaissent dans leurs pays d’origine. Cependant, ils ne conquièrent pas un espace vide d’hommes car les Balkans sont peuplés de Grecs et le rapprochement avec la population autochtone va quelque peu modifier leurs pratiques politiques et familiales, plus ou moins durablement.


Les familles nobles au Moyen-Âge, entre Occident et principauté de Morée (XIIIe-XVe siècle)
par Isabelle Ortega,

maître de conférences en histoire à l'université de Nîmes
Mardi 13 novembre 2012 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

Publié le

Qu'est-ce que la mondialisation ?

Qu'est-ce que la mondialisation ?
par Gilles ARDINAT, professeur agrégé et docteur
en géographie à l’université Paul Valéry Montpellier III

Mardi 16 octobre 2012 à 18h
Amphi A3 site Vauban
Université de Nîmes

 

Gilles ARDINAT est l'auteur de "Comprendre la mondialisation en 10 leçons" paru chez Ellipses en septembre 2012.

Voir la présentation de son ouvrage

  

Publié le