Exposition "Détective : fabrique de crimes ?"

Exposition "Détective : fabrique de crimes ?"

exposition détective

Exposition consacrée à l'hebdomadaire "Détective" dans la lignée des journées d'études "Détective, fabrique de crimes ?" organisées par l'équipe d'accueil CHROME de université de Nîmes et l'équipe d'accueil RIRRA 21 de l'université Paul Valéry Montpellier 3 les 29 et 30 septembre 2016.

Pourquoi une exposition « Détective, fabrique de crimes ? » ?

En 1928 Détective, lancé par Gallimard, grâce à l’aide des frères Kessel,prétend être le premier hebdomadaire de faits divers, à la fois journal et magazine : chaque jeudi, la petite fabrique de crimes alimente les kiosques de ses numéros sanglants pour des lecteurs venus chercher leur dose d’énigme et d’horreur. Ses photographies impressionnent, ses reportages passionnent, ses signatures prestigieuses (Carco, Mac Orlan, Kessel) attirent. Détective devient l’atelier où se forge une certaine vision de la France criminelle des années trente et où certaines affaires emblématiques (les sœurs Papin, la parricide Violette Nozière, Stavisky) sont exposées au public. Véritable succès de vente pour les éditions Gallimard mais aussi cible numéro 1 des critiques qui condamnent son immoralité et son manque de fiabilité, le journal ne laisse pas indifférent.

Mais que connaît-on vraiment de son histoire ? Comment expliquer une telle réussite ? C’est cette recette savamment composée – d’enquêtes rigoureuses et de « bidonnage » de l’information, de combats journalistiques et de recettes sensationnalistes–, que cette exposition se propose à présent de redécouvrir.

Exposition
à la Bibliothèque universitaire de l'université de Nîmes
Site Vauban
du 14 novembre au 13 décembre 2016

Conférence
avec Amélie Chabrier, maître de conférences à UNÎMES et Marie-Eve Thérenty, directrice de l’équipe de recherche RIRRA 21 de l’université Montpellier 3
Amphi A3 Site Vauban
le 15 novembre 2016 à 17h30

Vernissage
à la Bibliothèque universitaire de l'université de Nîmes
Site Vauban
mardi 15 novembre 2016 à 18h30

Publié le