agenda2013-2014

Conférence "L’Autisme : une petite lumière sur le soin précoce", par Marie Allione

Actuellement tous les professionnels et même les pouvoirs publics sont préoccupés du dépistage précoce des autismes. Alors que le diagnostic ne se pose actuellement que vers l’âge de deux à trois ans, beaucoup de psychothérapeutes et de psychanalystes d’enfants autistes cherchent à avancer le moment du diagnostic bien avant que s’engage le processus autistisant. Il s’agirait de profiter de la plasticité cérébrale du bébé et du moment où s’amorce la communication avec autrui.

La question est donc : comment repérer des indicateurs de risque d’évolution vers un autisme chez le bébé ?


Il y a maintenant plus de quinze ans que l’équipe de l’association PREAUT, (Programme de Recherche et d’Etudes sur l’Autisme), emmenée par les recherches de Marie Christine Laznik, travaille à partir de signes cliniques facilement détectables aux examens pédiatriques de routine. Son travail se situe dans la perspective de tenter de modifier ou d’infléchir la façon d’être au monde du bébé qui le conduit à s’isoler.

 

 

Conférence "L’Autisme : une petite lumière sur le soin précoce"
par Marie Allione, médecin chef du secteur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à Alès, jusqu’en 2014. Psychanalyste.
Conférence animée par Christian GUERIN Université de Nîmes
Lundi 1er décembre 2014 à 18h,

amphi A2 Site Vauban

Université de Nîmes

Publié le

Djemila Benhabib au Cycle des Conférences 2014

5ème conférence vendredi 23 mai 2014 à 14h, amphi A3, site Vauban, Djemila Benhabib * est en visite exceptionnelle en France.
Elle nous présentera son dernier ouvrage « L'Automne des femmes arabes »
et nous parlera de la condition féminine à l'heure des «printemps arabes».

 

Dans le cadre du cycle des conférences gratuites organisées par l’université de Nîmes, UNÎMES reçoit Djemila Benhabib, femme politique, journaliste chroniqueuse, militante laïque, féministe et primée pour ses écrits et son engagement.

Si elle prend la parole en public en France, c'est pour parler d'une culture qu'elle connaît pour y être née mais aussi pour l'avoir étudiée. Elle pose un discours laïc sur des réalités plus complexes que les paroles d'exclusion et qui  permet de lutter contre les catégorisations hâtives, les schématisations médiatiques et les communautarismes.

C’est aussi l’occasion d’expliquer comment ne pas confondre la richesse du monde arabo-musulman contemporain avec les idées intégristes d'une minorité réactionnaire offensive.



* Les ouvrages de Djemila Benhabib : « L'Automne des femmes arabes » (2013), Prix international de la laïcité en 2012 pour ses essais antérieurs « Ma vie à contre-Coran » et « Les Soldats d'Allah à l'assaut de l'Occident». Elle a reçue également le Prix humaniste du Québec 2014.

Entrée libre

 

Publié le

Vendredis Nîmois du film judiciaire

Publié le

« Némausus, la naissance de Nîmes » présenté par Eric Teyssier et Mickael Couziguou

Cycle des Conférences 2014 à l’université de Nîmes  gratuites et ouvertes à tous

4ème conférence jeudi  10 avril 2014 à 18h, site Vauban amphi A3
Eric Teyssier et Mickael Couziguou présenteront le film
: « Némausus, la naissance de Nîmes », actuellement diffusé à la Maison Carré.

 

 

Tourné en partie à Nîmes en décors naturels, cette fiction documentaire relate les origines gallo-romaines de la cité des Antonins, basée sur la stèle de Flavila et Macrinus conservée au musée archéologique de Nîmes. A partir de l'exemple caractéristique de cette famille, il a été possible de présenter l'évolution de la cité de Nîmes sur 150 ans entre l'époque de César et celle de la construction de l'amphithéâtre vers 90 ap. J.-C. 

 

Eric Teyssier, maître de conférences en Histoire et Patrimoine à l’université de Nîmes, a conseillé l’équipe de ce tournage afin que les données historiques soient fidèles aux connaissances qu’ont les experts de cette période antique. Une cinquantaine de ses étudiants de 1ère et 2ème année de licence ont même joué les figurants pour plusieurs scènes du film.

 

Cette conférence-projection sera l’occasion de revenir sur cette expérience singulière pour Eric Teyssier et Michaël Couzigou, directeur des Arènes, de la Maison Carrée et de la Tour Magne. Cette projection sera aussi l’occasion bien évidement de répondre aux questions du public.

 

Entrée libre

Publié le

Rap et Morale par Anthony Pecqueux

Cycle  des Conférences  2014 à l’université de Nîmes : 3ème conférence mercredi 26 mars 2014 à 18h, site Vauban, Anthony Pecqueux*, interviendra sur le thème : « Rap et morale » 

Dans le cadre du cycle des conférences gratuites organisées par l’université, UNÎMES reçoit Anthony Pecqueux*, sociologue et chercheur. Cet universitaire a réalisé de nombreux travaux* sur la voix du Rap.

Que sait-on du rap en France? De son histoire ? Quels sont ses messages et ses rapports à la morale? Quelle est la relation particulière entre auditeurs et rappeurs  qui se joue dans les paroles du rap ?

Cette conférence sera l’occasion de décortiquer le langage du rap et de lever aussi quelques ambiguïtés.

Le débat qui s’ensuivra, sera sans aucun doute passionnant !

 

* Anthony Pecqueux est sociologue, chargé de recherche au CNRS (CRESSON, UMR 1563 / Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble).

**Ses travaux portent sur les pratiques culturelles urbaines et sur l’espace public urbain. .Il a consacré sa thèse de doctorat à la portée morale voire politique des paroles du rap français (cf. Voix du rap. Essai de sociologie de l’action musicale, Paris, L’harmattan, 2007 ; Le rap, Paris, Le Cavalier bleu – idées reçues, 2009).

Publié le

Conférence de Carmen BOULLOSA

 

2ème conférence  du Cycle  des Conférences 2014 à l’université de Nîmes

 

Lundi 24 février 2014, site Vauban à 18 heures

 

Carmen BOULLOSA*, en visite exceptionnelle en France, nous présentera son œuvre littéraire maintes fois primée** en Europe, au Mexique et aux États-Unis.

 

Dans le cadre du cycle des conférences gratuites organisées par l’université, UNÎMES reçoit Carmen BOULLOSA*, auteure mexicaine, à la renommée internationale. C’est  pour elle, l’occasion d’échanger avec ses lecteurs mais aussi pour certains de découvrir une œuvre«  forte et originale ».

 

Selon  Carmen BOULLOSA, « la littérature est là pour montrer au lecteur ce qui cloche avec la réalité, la lecture doit être un plaisir, bien sûr - je travaille très fort pour écrire de "bons" livres mais aussi pour détruire les apparences, pour montrer que le confort de nos certitudes est bien souvent illusoire. L'écriture doit être assez forte pour contaminer le lecteur, puis l'amener à voir autrement."

 

*Carmen Boullosa, née à Mexico en 1954, est poète, dramaturge et romancière. Quelques titres de ses livres : « Duerme », «  L'eau des lacs du temps jadis », « Eux les vaches, nous les porcs ».
Ses romans ont été traduits en plusieurs langues, dont l’allemand, l’anglais, le hollandais, le français, l’italien et le chinois

 **L’œuvre de Carmen Boullosa a été maintes fois saluée par la critique. Elle a reçu  de nombreux prix dont entre autres, le prix Anna Seghers de l’Académie des Arts de Berlin pour l’ensemble de son œuvre), le prix Café Gijon en 2008 pour son roman Le complot des Romantiques (non traduit en français).

 

Entrée libre

Publié le

Le réservoir des souvenirs primé

Ce projet, initié par Clément Bonet, alors étudiant en M2 Design-Innovation-Société, participe à révéler la mémoire du quartier Gambetta de Nîmes en confiant les histoires et anecdotes d'antan ou d'aujourd'hui!

 

Sélectionné pour concourir au prix national Culture- Action(s) 2013 du CNOUS, le Réservoir à souvenirs a obtenu le premier prix le 29 novembre 2013 à Paris.

 

Culture-ActionS est un dispositif de soutien aux projets et aux initiatives étudiantes par le réseau des Crous et du Cnous. Il comporte 4 fonds d'aide : Culture, ActionS/Engagement, Jeune talent, et Culture scientifique et technique.

 

site du projet

 

 

Publié le