Développement durable et enseignement supérieur

Origine du développement durable

Le développement durable et les universités

 

En France, le Grenelle de l’environnement de 2007 établit que « les établissements d’enseignement supérieur élaboreront, pour la rentrée 2009, un « Plan vert » pour les campus. Les universités et grandes écoles pourront solliciter une labellisation sur le fondement de critères de développement durable » (article 48, loi Grenelle I).

 

Le Grenelle Environnement présente neuf défis à relever :

  • Changement climatique et énergie propre
  • Transports et mobilité durables
  • Consommation et production durable
  • Conservation, gestion de la biodiversité et des ressources naturelles,
  • Santé publique et gestion des risques
  • Insertion sociale, démographie et immigration
  • Défis internationaux et pauvreté dans le monde
  • Société de la connaissance (éducation, formation, recherche et développement)
  • Gouvernance et territoires.

Un référentiel et un canevas Plan vert reprenant certaines de ces thématiques a été créé suite à un travail collectif, réunissant en autres la Conférence des Présidents d'Université et des Grandes Écoles (CPU-CGE), le ministère de l'Environnement et divers mouvements étudiants comme le REFEDD. Ces deux documents servent de point d'ancrage et d'outil d'évaluation pour mettre en place une politique de développement durable au sein d'une université ou une grande école.

 

À cet effet, l’université de Nîmes s’est engagée à mettre en place un Plan vert au sein de son établissement. UNÎMES engage de nombreuses actions allant dans le sens du développement durable (mise en place d’un Agenda 21, tri des déchets, économies d'énergies, épicerie solidaire, etc.).

Publié le