Alexia Lopez reçoit le grand prix de thèse ITTECOP-IDRRIM

Alexia Lopez reçoit le grand prix de thèse ITTECOP-IDRRIM

Alexia Lopez

En juillet 2013, Alexia Lopez, a soutenu sa thèse de doctorat sous la direction de Patrick Rateau, professeur de psychologie sociale de l’université de Nîmes sous le titre de « Les enjeux psychosociaux des grandes infrastructures de transport ».

Le 5 février dernier, après plusieurs expertises, et parmi 27 candidats, le jury des « Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysage » et de l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité a décerné à la thèse d’Alexia Lopez le grand prix de thèse ITTECOP-IDRRIM.

Ce prix a été créé par le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE), et l’Institut des rues, des routes, des infrastructures pour la mobilité (IDRRIM) pour récompenser les meilleures thèses portant sur les infrastructures (rail, route, fluviales et énergie) et leurs effets sur les écosystèmes, les paysages, les projets de territoire (économiques ou politiques) ou le patrimoine.

Les travaux de recherche d’Alexia Lopez s’inscrivent dans le champ de la psychologie environnementale et sociale. Ses travaux portent sur l’appréhension psychosociale des infrastructures de transport, question pertinente au regard des revendications des populations vis-à-vis de l’aménagement du territoire. Ses travaux ont permis l’analyse de paramètres suscitant l’accueil favorable des aménagements par les populations.

Elles ont révélé l’importance de l’implication personnelle, de l’appropriation de l’espace, et des éléments représentationnels revêtant un enjeu spécifique dans l’explication des attitudes. La discussion pose les jalons d'une bonne intégration des infrastructures dans le contexte socio-économique des régions, apportant un recul critique vis-à-vis du concept « NIMBY » (Not In My Back Yard).

Publié le