Historique des sites

Historique des sites de l'université de Nîmes

Le site Vauban

Fort Vauban

Les plans du Fort Vauban ont été réalisés non par Vauban, mais par un de ses émules, Jean-François Ferry, ingénieur du roi Louis XIV. On doit au Nîmois Jacques Cubizol et à l'Architecte du roi Jacques Papot la construction de la citadelle, qui tint en échec les attaques des camisards de 1701 à 1704.

passerelle
Passerelle menant au fort - ©Alain Verpillot 2016
Ayant déjà servi occasionnellement de prison au cours du XVIIIe siècle, elle reçut cette fonction de façon plus durable à partir de la Révolution, pour devenir en 1820 "Maison Centrale de détention pour le département du Gard", et le rester jusqu'en juin 1991.

C'est l'architecte Andréa Bruno qui mena à bien le projet de transformer le Fort en un site universitaire. Inauguré le 11 octobre 1995, celui-ci comprend, outre les ouvrages d'origine et des bâtiments anciens, réhabilités et restructurés, des constructions nouvelles, dont la Bibliothèque universitaire.

> Découvrir la visite numérique du fort Vauban

 

Le site des Carmes

 théâtre de la renaissance

Façade du Théâtre de la Renaissance XIXe

Façade du site des Carmes
Façade du site des Carmes ©UNÎMES 2017
Situé à l'angle de la place des Carmes et de la rue Séguier, sur l’emplacement de l’ancienne Église des Carmes, c'est d'abord un Théâtre de la Renaissance qui est construit par M. Rogier au milieu du XIXème siècle. Le bâtiment subit un premier incendie dans la nuit du 21 au 22 avril 1885 puis un second  le 6 juin 1893.
Le grand magasin "Paris-Nîmes" lui succède et prend le nom de "Dames de France" après 1945. Le magasin ferme en 1986, laissant la place à une galerie d'antiquaires.
A chaque reconversion la façade baroque est conservée. Depuis 1998, elle orne le site des Carmes de l'université de Nîmes qui regroupe les filières scientifiques et les laboratoires de recherche.

 

Le site Hoche

théâtre de la renaissance

Hospice d'Humanité, route d'Uzès - Carte Postale Ancienne - Collection G. Taillefer.

Façade site Hoche ©UNÎMES 2017
Façade site Hoche ©UNÎMES 2017

1863 : Construction du nouvel hôpital, appelé « Hospice de l'Humanité », au chemin d'Uzès ; achevé en 1874.

12 octobre 1924 : Gaston Doumergue pose la première pierre d’un nouvel hôpital qui va porter son nom. Le transfert des malades a lieu en 1934.

1988 : Les inondations de 1988 confirment le nécessaire regroupement de la totalité de l'hôpital sur le site Carémeau.

2003 : La mairie rachète les anciens locaux de l’hôpital Gaston-Doumergue.

24 octobre 2013 : Inauguration de la 1ère tranche du site universitaire Hoche.

Publié le