Actualités Droit, Economie et Gestion

Partenariat avec l'ANJT

Emmanuel Roux, président de l’université de Nîmes et Samuel Dyens, président de l’Association Nationale des Juristes Territoriaux, ont signé le 4 mai 2015 une convention de partenariat en présence de Denis Bouad, président du conseil départemental du Gard et de Nicolas Font, directeur du Département Droit, Economie et Gestion d’UNÎMES.

 

L’objectif du master de droit public d’UNÎMES est de former des cadres répondant aux besoins de collectivités territoriales. Il ne s’agit pas uniquement de former des juristes, mais des professionnels comprenant le fonctionnement de l’organisation où ils exercent, l’évolution de leur structure de rattachement et plus largement les répercussions qu’impliquent  les différentes réformes pour leur collectivité. Ce partenariat va permettre aux étudiants de 2è année du Master Droit Public d’UNÎMES d’accéder au réseau de l’ANJT et de se confronter dès leur formation aux problématiques rencontrées par les professionnels. L’association leur confiera tout au long de leur cursus des missions telles que la veille de la jurisprudence en droit public. La formation proposée aux étudiants sera donc non seulement universitaire et scientifique mais également confrontée à la réalité de la pratique professionnelle. En contrepartie, les étudiants pourront bénéficier des avantages réservés aux membres de l’ANJT : accès aux ressources documentaires, aux forums, dépôt de CV et lettre de motivation sur le site de l’association…

 

L’ANJT est une association récente créée en 2012 à Nîmes pour répondre à un besoin d’échanges professionnels des acteurs des différentes collectivités territoriales à l’échelle nationale. Du maire au Directeurs Généraux des conseils régionaux, tous les agents administratifs territoriaux, pas uniquement les juristes, souhaitaient pouvoir bénéficier d’un réseau pour discuter de leur pratique au quotidien, se tenir au courant des évolutions du droit public, s’informer sur les publications du domaine…L’association a connu tout de suite un vif succès.

 

L’université de Nîmes pourra également profiter du réseau de l’ANJT pour diffuser ses activités de recherche en droit public ; des séminaires et journées d’études sont régulièrement organisés par le département Droit, Économie et Gestion d’UNÎMES sur des thématiques concernant les collectivités territoriales. De plus, la Revue Juridique Nîmoise réalisée par l’université de Nîmes rassemble des analyses juridiques et politiques sur des problématiques locales et sur l'activité des juridictions nîmoises. Les enseignants-chercheurs du département participent également aux travaux de l’équipe de recherche CHROME qui étudie la détection et la gestion des risques chroniques et émergents, risques concernant directement les collectivités locales puisque liées à un territoire.

 

Le président du Conseil départemental du Gard Denis Bouad a salué la qualité des formations proposées à l’université de Nîmes et l’axe professionnalisant adopté. Il a souligné l’importance pour les décideurs des collectivités territoriales de pouvoir s’appuyer, maintenant et dans le futur, sur des collaborateurs compétents et aptes à mettre en œuvre les politiques adoptées. Il a également renouvelé l'appui que continuera d'apporter le conseil départemental du Gard à l'université de Nîmes sur la formation et la recherche autour de la thématique du risque.

Publié le

Journée d'études "Le non recours aux soins"

Affiche jounrée d'études à UNÎMES "Le non recours aux soins"

 Jeudi 23 avril 2015, l’université de Nîmes coordonne une journée d’études sur le thème « Le non recours aux soins » en partenariat avec l’Espace Régional de Réflexion Éthique du Languedoc-Roussillon.

 

Dans le cadre du groupe de travail « Précarité, vulnérabilité et accès aux soins » du conseil d’orientation de l’Espace Éthique Régional du Languedoc Roussillon, l’université de Nîmes organise une journée d’études pluridisciplinaires en présence de différents partenaires : les CHU de Nîmes et de Montpellier et les universités de Montpellier.

Cette rencontre sera l’occasion de réunir des acteurs appartenant à différents secteurs disciplinaires tels que des universitaires, chercheurs en médecine, en philosophie, en droit, en histoire ou en économie ou des travailleurs sociaux, des représentants de malades et des acteurs institutionnels (Médecins du Monde, CPAM ou CCAS par exemple) autour d’une réflexion sur le renoncement aux soins.

Lors de cette journée d’échanges, les professionnels regrouperont leurs connaissances et participeront à la construction et à la transmission des connaissances sur les questions d’éthique.

L’objectif de cette journée est de contribuer à la formation et à l’information des citoyens, des étudiants en médecine, des personnels soignants, des accompagnants et des étudiants des universités du Languedoc Roussillon. Des travaux réalisés par les étudiants de L3 AES sous la houlette des enseignants chercheurs d’UNÎMES seront présentés en fin de journée.

Ainsi vous êtes conviés à

 

Une table ronde sera animée par le Professeur Thierry Lavabre Bertrand, directeur de l’Espace Régional de Réflexion Éthique du Languedoc-Roussillon autour de la présentation des travaux des étudiants de 3e année
de licence Administration Économique et Sociale  à partir de 17h dans l’amphi A1 – site Vauban

 

 

Ces travaux ont été réalisés dans le cadre de trois disciplines :

- Histoire des politiques publiques dirigés par Nicolas Leroy sur le thème « Système de protection sociale américain : histoire et philosophie »
- Politiques sociales dirigés par Laurence Diederichs-Diop sur le thème « Le renoncement aux soins : impacts économiques et sociaux »
- Économie spatiale dirigés par Véronique Thireau sur le thème « Accès aux soins : inégalités spatiales et temporelles ».

 

 

Participeront à la journée d’études pluridisciplinaires :

-       Emmanuel Roux, président de l’université de Nîmes

-          Thierry Lavabre Bertrand, directeur de l’ERRE

-          Nicolas Font, directeur du département Droit, Economie et Gestion de l’université de Nîmes

-          François Vialla, professeur de Droit à l’université de Montpellier
-          Eric Martinent,  juriste de l’ERRE

-          Bernard Guerrier, président du Conseil régional de l’Ordre des Médecins du Languedoc-Roussillon

-          Thierry Brigaud, président de Médecins du Monde

-          Christian Fatoux, directeur de la CPAM du Gard

-          Julie Bertrand du dispositif régional d’observation sociale de PACA

-          Laurence Diederichs-Diop, CCAS de la ville de Marseille et PAST Unimes

-          Pascal André

-          Philippe Vandenbussch

 

 

Entrée libre
Jeudi 23 avril 2015 à partir de 17h

Amphi A1 - site Vauban – Université de Nîmes

Publié le

« Le procès devant la Cour internationale de Justice »

Affiche de la conférence

Alain PELLET est Professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre-La Défense, Ancien membre et ancien Président de la Commission du droit international des Nations Unies, Président de la Société française pour le droit international, conseil et arbitre dans de nombreuses procédures contentieuses internationales.

 

 

Cette conférence vaut au titre de la formation continue des avocats. Les avocats doivent, dans ce cas, s’inscrire directement auprès de l’EFACS (formationcontinue @ avocats-efacs.com).

 

 

 

 le 8 avril 2015 à 17h15

Site Vauban

Amphi A3

Publié le

Revue juridique nîmoise

Le lancement de la 7e Revue Juridique Nîmoise s'est déroulé le jeudi 26 février 2015 sur le site Vauban de l'université de Nîmes. Cet ouvrage scientifique collectif a été réalisé avec le concours de la Cour d'appel de Nîmes, le Tribunal administratif, l'Ordre des avocats près de la Cour d'appel de Nîmes et avec le soutien du Conseil général du Gard et de la Ville de Nîmes.


Nicolas FONT, directeur du département Droit, Économie et Gestion d'UNÎMES, a rappelé que la Revue Juridique Nîmoise a pour objectif de mettre en avant l'étendue et la diversité des domaines concernés par la discipline juridique. Cette publication scientifique rassemble des analyses juridiques et politiques sur des problématiques locales et sur l'activité des juridictions nîmoises. Bernard KEIME-ROBERT-HOUDIN, premier président de la Cour d'appel de Nîmes, Jean-François MOUTTE, président du Tribunal administratif de Nîmes et Emilie VRIGNAUD, représentant le bâtonnier des avocats du barreau de Nîmes, ont souligné l'utilité de ce partenariat et de cette prise de recul permettant de réfléchir autour des pratiques et des décisions juridiques et offrant au public, spécialiste ou béotien, une information pertinente sur les évolutions du Droit.

Publié le